Aller au contenu principal

Proches aidants

Les travailleuses et travailleurs peuvent s’absenter du travail pour remplir des obligations liées à l’état de santé d’une personne pour laquelle ils agissent à titre de proches aidants. Pendant leur absence, leur lien d’emploi est protégé.

Pour être reconnu comme proche aidant, le travailleur ou la travailleuse doit s’adresser aux professionnels de la santé et des services sociaux pour obtenir une attestation.

Attestation d’une personne agissant à titre de proche aidant

Différents professionnels du secteur de la santé et des services sociaux peuvent attester du statut de proche aidant dont :

  • l’ergothérapeute
  • l’infirmière ou l’infirmier
  • le médecin
  • l’orthophoniste
  • le physiothérapeute
  • le psychologue
  • le psychoéducateur ou la psychoéducatrice
  • la sage-femme
  • le thérapeute conjugal et familial
  • le thérapeute en réadaptation physique
  • la travailleuse sociale ou le travailleur social

Ces professionnels peuvent utiliser le formulaire Attestation d’une personne agissant à titre de proche aidant que la CNESST met à leur disposition.

Absence de courte durée

La travailleuse ou le travailleur qui est proche aidant a droit aux 10 jours de congé pour obligations parentales ou familiales. L’absence doit être liée à l’état de santé de la personne pour laquelle elle ou il agit à titre de proche aidant.

Après 3 mois de service continu chez son employeur, la travailleuse ou le travailleur qui doit au cours de l'année s’absenter du travail à titre de proche aidant pourrait avoir droit à 2 jours d’absence payées si ces journées n’ont pas été utilisées pour un autre motif au cours de l’année.

Absence prolongée

La personne qui agit à titre de proche aidant peut s’absenter du travail, sans salaire, et ce, peu importe la durée de son service continu, pour une durée maximale de :

  • 16 semaines sur une période de 12 mois en raison d’un grave accident ou d’une maladie grave de la personne pour laquelle elle agit comme proche aidant
  • 27 semaines sur 12 mois si la maladie grave de la personne pour laquelle elle agit comme proche aidant est potentiellement mortelle, attestée par un certificat médical
  • 36 semaines si la personne atteinte d’une maladie grave potentiellement mortelle est un enfant mineur

Avis à l’employeur

Lorsque la travailleuse ou le travailleur prévoit s’absenter pour une courte durée, il doit en aviser son employeur et prendre les moyens raisonnables pour limiter la durée de l’absence. Si les circonstances le justifient, l’employeur peut demander un document attestant les raisons et la durée de l’absence.

En cas d’accident ou de maladie grave d’un proche, l’employeur doit être avisé le plus rapidement possible de cette absence et des motifs de celle-ci.

Un certificat médical doit attester la maladie grave potentiellement mortelle.

Lois et règlements

Aidez-nous à améliorer notre site Web

Est-ce que l’information qui se trouve dans cette page vous a été utile?
Évitez d’inscrire vos coordonnées personnelles puisque que vous ne recevrez aucune réponse.