Aller au contenu principal

Exposition au bruit

De nouvelles mesures pour prévenir l’exposition au bruit dans les milieux de travail entreront en vigueur le 16 juin 2023.

Pour plus d’information, consultez le règlement diffusé dans la Gazette officielle du Québec.

Un guide expliquant les nouvelles dispositions réglementaires ainsi que des guides de bonnes pratiques sont en cours de production.

Les travailleuses et travailleurs peuvent être exposés au bruit dans leur milieu de travail. Le bruit est défini comme un son indésirable, agressant ou incommodant. Chaque personne tolère le bruit de façon très différente. L’exposition au bruit peut nuire à la santé et à la sécurité des travailleurs.

Remarque

Le son est une onde qui peut voyager dans l’air, dans l’eau ou dans un solide pour se propager jusqu’aux oreilles. Le système auditif est capable de capter et de décoder cette onde pour qu’elle soit ressentie. L’onde sonore peut être décrite par sa fréquence en hertz (Hz) et son intensité en décibel (dB).

Mesures de prévention

Identifier

Il est souvent facile d’identifier les situations de travail où le risque de surexposition au bruit des travailleurs est absent (par exemple, dans un bureau). Tout comme il est facile de distinguer les situations de travail où le risque de surexposition au bruit des travailleurs est certain (par exemple, lors de l’utilisation d’un marteau piqueur).

Pour identifier la présence de bruit dont le niveau est élevé en milieu de travail, un bon nombre d’indicateurs sont facilement observables, comme :

  • la difficulté à saisir clairement tous les mots prononcés dans le lieu de travail ou à un poste de travail
  • la nécessité de lire sur les lèvres pour deviner ce qui se dit
  • la nécessité de faire répéter certaines parties de phrase au cours d’une conversation
  • des incidents consécutifs à un signal sonore qui n’a pas été perçu et qui auraient pu provoquer un accident

Pour les situations de travail où l’identification du risque est moins évidente, l’employeur devra progressivement opter pour des méthodes plus complexes et plus précises.

Remarque

Les travailleurs sont surexposés lorsqu’ils sont exposés à des niveaux de bruit supérieurs aux valeurs limites d’exposition prévues dans la réglementation en vigueur dans le Règlement sur la santé et la sécurité du travail ou dans le Code de sécurité pour les travaux de construction.

Corriger

Éliminer ou réduire à la source

Pour éliminer ou réduire le bruit à la source, plusieurs moyens peuvent être utilisés, comme :

  • planifier la conception ou la modification d’un aménagement ou d’un établissement pour réduire le niveau sonore
  • planifier les travaux et la mise en place ou la modification d’un processus ou d’un procédé pour qu’il soit moins bruyant
  • acheter des machines, des équipements, des outils, des engins ou des véhicules moins bruyants
  • apporter des correctifs sur les machines et autres équipements
  • planifier et effectuer l’entretien préventif des machines, des équipements, des outils, des engins ou des véhicules

Les moyens d’élimination ou de réduction du bruit à la source sont généralement plus économiques et efficaces à long terme.

Lorsque l’élimination ou la réduction à la source n’est pas suffisante ou possible, il faut utiliser d’autres moyens de réduction comme :

  • limiter la propagation du bruit (par exemple, en encoffrant ou en insonorisant)
  • agir sur l’exposition du travailleur au bruit (par exemple, à l’aide d’une cabine, de l’éloignement ou de l’isolement du poste de travail)

Réduire la durée d’exposition ou utiliser des protecteurs auditifs

La réduction de la durée d’exposition au bruit des travailleurs ou le recours aux protecteurs auditifs ne doivent être utilisés que dans les situations suivantes :

  • lorsque les moyens d’élimination ou de réduction à la source et les autres moyens de réduction ne peuvent pas être mis en œuvre
  • lorsque les moyens d’élimination ou de réduction à la source et les autres moyens de réduction ne permettent pas de réduire suffisamment le niveau d’exposition des travailleurs au bruit
  • pendant l’attente de la mise en œuvre et durant la mise en œuvre des moyens précédents
  • pendant la période nécessaire à la réparation ou à l’entretien d’une machine ou d’un équipement

Contrôler

Il existe différents moyens de contrôler l’exposition au bruit des travailleurs. Par exemple, il est nécessaire de :

  • s’assurer que les correctifs apportés restent en place et demeurent efficaces
  • réévaluer régulièrement la possibilité de mettre en œuvre des correctifs
  • identifier les nouvelles situations de travail à risque de surexposer au bruit les travailleurs
  • instaurer une politique d’achat privilégiant des équipements produisant moins de bruit
Effets du bruit

Le bruit peut avoir des effets indésirables sur la santé et la sécurité des travailleuses et travailleurs.

Effets sur la santé

L’exposition au bruit, de façon unique ou répétitive peut causer, entre autres :

  • du stress
  • de la fatigue
  • de l’irritabilité
  • des acouphènes

L’exposition au bruit excessif peut aussi être la cause de maladies professionnelles, comme la surdité.

Selon la durée et l’intensité de l’exposition, ces effets peuvent être temporaires ou permanents.

Effets sur la sécurité

L’exposition au bruit peut réduire la concentration, la précision et l’attention. Ces effets peuvent accroître les risques d’accident du travail.