Aller au contenu principal

Protecteurs auditifs

De nouvelles mesures pour prévenir l’exposition au bruit dans les milieux de travail sont en vigueur depuis le 16 juin 2023.

Pour plus d’information, consultez le règlement diffusé dans la Gazette officielle du Québec.

Des guides visant à soutenir les milieux de travail dans la prise en charge de ce risque sont en cours de production.

Les protecteurs auditifs sont des équipements de protection individuelle. Ils doivent être utilisés seulement en dernier recours, par exemple :

  • en attendant la mise en œuvre des moyens de correction
  • lorsque les moyens de correction sont insuffisants pour permettre le respect des valeurs limites d’exposition

Plusieurs types de protecteurs auditifs existent sur le marché. Ils ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Pour optimiser leur efficacité, ils doivent être :

  • conformes aux normes prévues dans la réglementation en vigueur
  • adaptés aux travailleuses et travailleurs qui les portent
  • adaptés à la situation de travail, comme :
    • le niveau d'exposition au bruit
    • le besoin de communication ou de perception de signaux d’alarme
    • la température
    • l’usage de substances chimiques incompatibles avec le matériel de fabrication des protecteurs auditifs
    • la présence de poussières

Pour vous aider à sélectionner des protecteurs auditifs adéquats, vous pouvez vous référer :

Lorsque le port des protecteurs auditifs est nécessaire, l’employeur doit :

  • former les travailleuses et les travailleurs sur :
    • les risques associés au bruit et l’importance de porter des protecteurs auditifs durant toute la durée de l’exposition
    • les éléments à considérer dans le choix des protecteurs auditifs en fonction des différentes situations de travail
    • l’ajustement des protecteurs auditifs
    • l’inspection et l’entretien des protecteurs auditifs
  • indiquer à l’aide d’une affiche les zones de travail de l’établissement nécessitant le port de protecteurs auditifs

Remarque

Bien que les protecteurs auditifs semblent être une solution simple, leur efficacité réelle est souvent limitée par divers facteurs. Ils sont donc à utiliser en dernier recours dans la hiérarchie des mesures de prévention.