Aller au contenu principal

Travail sur des installations électriques

Le travail sur des installations électriques est très courant. De nombreuses tâches mettent les travailleuses et travailleurs en contact avec l’électricité. Par exemple, le démantèlement de circuits électriques, le déplacement de composants électriques sous tension ou le contact avec un fil électrique sous tension lors du branchement d’un luminaire sont des tâches mettant le travailleur ou la travailleuse en contact avec l’électricité.

L’employeur doit mettre en place des mesures de contrôle de l’énergie électrique. De leur côté, les travailleurs ont la responsabilité d’appliquer les mesures mises en place et de travailler hors tension lorsque c’est possible. Cela réduira les risques d’électrisation (causant des blessures), de brûlure et d’électrocution (causant la mort).

Règles à suivre pour être en sécurité

Mesures de sécurité obligatoires

Sur les chantiers de construction, les inspecteurs de la CNESST seront particulièrement attentifs au travail effectué sur ou à proximité des installations électriques et s’assureront que les maîtres d’œuvre mettent en place les mesures de prévention appropriées, y compris la supervision de celles-ci.

  • Pour prévenir les électrisations lors de la construction ou de la rénovation d’une installation électrique, les maîtres d’œuvre doivent s’assurer que toutes les pièces accessibles sont mises hors tension. Ils doivent aussi appliquer une méthode de contrôle de l’énergie électrique comme le cadenassage.
     
  • Pour prévenir les électrisations lors de la construction ou de la rénovation d’une installation électrique, les maîtres d’œuvre doivent s’assurer que toutes les pièces accessibles sont mises hors tension. Ils doivent aussi appliquer une méthode de contrôle de l’énergie électrique comme le cadenassage.
     
Autres mesures de sécurité à mettre en place

Selon la situation de travail, une ou plusieurs des mesures suivantes doivent être prises par l’employeur pour assurer la sécurité du travailleur ou de la travailleuse :

  • s’assurer que les composantes d’un circuit électrique de plus de 30 volts sont protégées pour empêcher tout contact avec un élément sous tension
  • vérifier que les rallonges électriques utilisées possèdent les caractéristiques suivantes :
    • avoir un conducteur pour la continuité des masses
    • être conçues pour l’extérieur
    • être de type très résistant pour un circuit de 300 volts ou moins ou hyper résistant pour un circuit de 600 volts ou moins
    • être d’une capacité au moins égale à la valeur du dispositif de protection contre les surintensités du circuit
  • s’assurer que les rallonges non utilisées sont débranchées et rangées
  • s’assurer qu’une rallonge dont l’un des éléments est brisé, défectueux ou réparé n’est pas utilisée et est retirée du chantier de construction
  • vérifier que les appareils ou les outils électriques comportent un lien à la terre par continuité des masses ou une double isolation
  • s’assurer qu’un circuit de 15 ou de 20 ampères à 125 volts qui alimente un appareil ou un outil à cordon d’alimentation est protégé par un disjoncteur différentiel de classe A (DDFT)

Mesures de contrôle de l’électricité

Cadenassage

Le cadenassage est une méthode de contrôle des énergies visant l’installation d’un cadenas à cléage unique pouvant être débarré par une seule personne. Il est installé sur un dispositif d’isolement (interrupteur, valve, etc.) d’une source d’énergie électrique ou autre.

C’est la méthode de contrôle des énergies la plus répandue pour assurer un degré de sécurité acceptable avant de procéder à un travail sur une machine ou une installation électrique.

Pour appliquer cette méthode, il faut rédiger des procédures de cadenassage, fournir le matériel requis, s’assurer que les travailleurs reçoivent une formation adéquate et coordonner efficacement les travaux.