Aller au contenu principal

Reconnaissons le travail des femmes
à sa juste valeur

Des écarts salariaux toujours présents au Québec

Saviez-vous qu'encore aujourd'hui, les travailleuses du Québec reçoivent un salaire inférieur à celui des hommes? Les femmes gagnent en moyenne 10 % de moins que leurs collègues masculins.

 

La Loi sur l'équité salariale contribue à réduire cet écart.

Pourquoi existe-t-il encore des écarts salariaux entre les hommes et les femmes?

Facteurs socioéconomiques

Parce que les femmes :

  • ont en moyenne moins d’expérience que les hommes sur le marché du travail (notamment à cause d’un retrait plus fréquent pour des responsabilités familiales)
  • travaillent en moyenne moins d’heures que les hommes
  • travaillent en majorité dans des domaines moins payants que les hommes
  • travaillent davantage dans des entreprises de plus petite taille que les hommes
  • étaient historiquement moins syndiquées que les hommes

Facteurs liés à la discrimination basée sur le sexe

Parce que les femmes sont confrontées à des situations de discrimination basée sur le sexe.

Les écarts salariaux qui en découlent s’expliquent principalement par 3 facteurs :

  • stéréotypes et préjugés sociaux
  • concentration des femmes dans des emplois typiquement féminins
  • sous-évaluation des emplois féminins

Exemple d'emploi féminin sous-évalué

Dans l’évaluation d’un emploi de caissière, on pourrait sous-évaluer les efforts physiques demandés par l’obligation de soulever continuellement des poids légers, alors que dans l’évaluation d’un emploi masculin de manutentionnaire, on aurait pris en considération le fait de soulever des poids lourds, même occasionnellement.

Pour atteindre l’équité salariale, on tente d’établir s’il y a des écarts salariaux qui découlent de la discrimination fondée sur le sexe.

Faites jouer l'animation pour comprendre l'équité salariale

Sylvie et Marco travaillent dans l’entreprise Fabricant A+. Sylvie est adjointe administrative et Marco est soudeur. Leur employeur doit évaluer les emplois typiquement féminins et typiquement masculins en examinant chacune de leurs caractéristiques. Il doit ensuite les comparer de manière à s’assurer que les emplois féminins sont rémunérés à un salaire égal à celui des emplois masculins de même valeur. Dans ce cas-ci, les emplois de Sylvie et de Marco ont été évalués comme équivalents.

L’évaluation des emplois permet de vérifier s’il y a des écarts salariaux pour pouvoir les corriger

L’employeur a l’obligation de réaliser une évaluation complète des emplois. Pour chaque catégorie d’emplois, il doit utiliser une méthode d’évaluation au moyen d’un système de pointage basé sur 4 facteurs :

  • qualifications requises
  • responsabilités assumées
  • efforts requis
  • conditions dans lesquelles le travail est effectué

Cette méthode permet de comparer des emplois, même s’ils sont différents. S’il y a des écarts salariaux entre des emplois féminins et masculins de valeur équivalente, ils devront être corrigés de manière à favoriser un salaire équitable pour les travailleuses et travailleurs qui ont des emplois féminins!

L'équité salariale, c'est...

le droit pour des personnes qui occupent un emploi typiquement féminin de recevoir un salaire égal à celui d’une personne qui occupe un emploi typiquement masculin de même valeur dans l’entreprise.

On peut donc dire que pour atteindre l’équité salariale dans une entreprise, les emplois féminins doivent recevoir un salaire égal aux emplois masculins de valeur équivalente.


Luttons contre la discrimination fondée sur le sexe

Cette forme de discrimination est très subtile et bien souvent involontaire. Elle peut être présente dans les façons de faire, notamment dans les pratiques de rémunération. Elle est le résultat de facteurs historiques, économiques et culturels.

Nous devons agir pour que les aspects du travail des femmes soient reconnus et rémunérés à leur juste valeur

L’importance des tâches accomplies par les femmes a pu être négligée lorsque les salaires ont été établis. Par exemple, on a pu accorder une importance à la force physique associée aux emplois masculins sans accorder une importance à la dextérité manuelle rattachée aux emplois féminins.

Négliger ces habiletés et ces compétences, c’est sous-estimer et sous-rémunérer l’apport des emplois féminins.


Employeurs, travailleuses et travailleurs, vous avez des droits et des obligations en équité salariale.

Visionnez la vidéo de notre campagne 2021


Note : La moyenne de l’écart est une donnée de Statistique Canada basée sur la moyenne des écarts salariaux des années 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.