Décès d’un travailleur du ministère des Transports du Québec sur l’autoroute 20 ouest à la hauteur du rond-point Dorval : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

Montréal, le 5 mars 2019

La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie, le 23 février 2018, à M. Stéphane Lebel, employé pour le ministère des Transports du Québec (MTQ), sur l’autoroute 20 ouest, à la hauteur du rond-point Dorval.

Chronologie de l’accident

Au moment de l’accident, M. Lebel s’affairait avec une équipe au remplacement d’une glissière de sécurité de l’autoroute. Pour ce faire, les travailleurs se sont rendus sur place, ont positionné les véhicules de protection et ont effectué l’assemblage et le boulonnage des sections de la nouvelle glissière sur la structure de béton existante. Au moment où les travaux étaient pratiquement réalisés, un véhicule circulant dans la voie rapide (de gauche) a percuté l’arrière d’une autre automobile circulant dans la voie du centre. Le véhicule heurté a dévié de sa course, s’est inséré entre les deux véhicules de protection du MTQ, a frappé un muret de béton et a terminé sa course en coinçant M. Lebel contre un camion cube. Les secours ont été appelés et son décès a été constaté sur place.

Cause de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir une cause pour expliquer l’accident : après avoir été percuté à l’arrière, un conducteur a perdu la maîtrise de son véhicule qui s’est retrouvé dans l’aire de travail.

Comment éviter un tel accident

Bien que la méthode de travail ne soit pas en cause dans l’accident, dans un souci d’amélioration continue de ses meilleures pratiques, le MTQ, sans attendre les conclusions de l’enquête, a procédé à la refonte des dessins normalisés afin d’améliorer et de maximiser la sécurité de ses travailleurs sur les chantiers routiers.

En effet, lors du processus annuel de révision du Tome V – Signalisation routière, le MTQ a développé un dessin normalisé pour les travaux de très courte durée (TTCD) et spécifique à la situation vécue lors de l’accident mortel.

Notons que ces dessins sont des outils de référence réglementaires en matière de signalisation des travaux routiers du Québec. Ils permettent de préciser, lors de la planification des travaux, la signalisation et le niveau de protection à mettre en place pour assurer une protection adéquate.​​