Trois entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue voient leur innovation en santé et sécurité du travail récompensée

Rouyn-Noranda, le 1 novembre 2019
​​​​

Des entreprises de l’Abitibi-Témiscamingue ont fait preuve d’audace, de leadership et d’ingéniosité en mettant au point des innovations pour éviter des accidents dans leur milieu de travail. Trois d’entre elles ont remporté un prix Innovation, remis par la CNESST lors d’un gala présenté à Val-d’Or le 31 octobre, à l’Hôtel Forestel.

Les innovations témoignent du génie créatif et de l’effort concerté des employeurs et des travailleurs pour améliorer la sécurité de leur lieu de travail. Elles engendrent des bénéfices, dont l’amélioration du mieux-être des employés et employées.

Coup d’œil sur ces innovations qui valent le détour et dont tous les milieux de travail pourront largement s’inspirer.

Petites et moyennes entreprises

Garage du cuivre inc. | Capteur de fumée d’échappement de motoneige

La réparation des motoneiges à l’intérieur du garage exposait les travailleurs au monoxyde de carbone. Pour remédier à la situation, un système universel et efficace a été fabriqué. S’ajustant parfaitement au tuyau d’échappement de chaque engin, le capteur à la source est composé d’une boîte d’aluminium munie d’un ressort. Une innovation qui a grandement amélioré la qualité de l’air dans l’établissement.


Grandes entreprises

Hecla Québec inc. – Les mines Casa Berardi | Extraction sécuritaire d’une tête de foreuse

Initialement, le remplacement de la barre de frappe (tête) de la foreuse était exécuté selon le manuel du fabricant. Grâce à une nouvelle procédure, plus efficace et moins laborieuse, les travailleurs effectuent cette tâche dans une meilleure posture et avec beaucoup moins d’efforts. Toute l’opération s’effectue à l’horizontale, sans opération hydraulique, et aucune pièce ne demeure au-dessus du travailleur. Sans compter qu’un seul cadenassage remplace maintenant les six qui étaient auparavant requis.


Organismes publics

Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) | L’enrouleur DBV2

Pour éliminer les risques de troubles musculosquelettiques lors de l’enroulement manuel des boyaux, un pompier de la SOPFEU a eu l’idée de créer un outil polyvalent : le DBV2. Il s’agit d’un support à manivelle permettant de rouler les boyaux d’incendie en position debout. L’outil est confortable et ajusté à la personne, puisqu’il s’installe sur un arbre ou une surface de bois, à la hauteur désirée par le pompier. Il est léger à transporter et rapide à installer. Les rouleaux faits avec le DBV2 s’insèrent facilement dans les sacs ergonomiques.

Les trois lauréats se retrouveront en lice pour le Gala national des Grands Prix santé et sécurité du travail, qui aura lieu à Québec au printemps 2020.​​​