Trois travailleurs de Coffrages L.D. inc. blessés sur le chantier de l’élargissement de l’autoroute Henri IV (73) – Phase II, à Québec : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

Québec, le 9 juillet 2020

La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail dans lequel trois cimentiers-applicateurs de l’entreprise Coffrages L.D. inc. ont été blessés le 22 août 2019, sur le chantier de l’élargissement de l’autoroute Henri IV (73) – Phase II, à Québec.

Chronologie de l’accident

Le jour de l’accident, les trois travailleurs se trouvaient sur le tablier du portique (communément appelé viaduc) en construction surplombant la rue Einstein, à Québec. Ils y effectuaient des travaux de finition lors d’une opération de coulée de béton. Pour cette opération, une finisseuse automotrice à béton était utilisée. La tâche des travailleurs consistait à racler et à niveler le béton avant le passage de l’appareil.

Alors qu’environ 440 m3 de béton avaient été coulés, les étaiements et le coffrage de la partie centrale du tablier se sont effondrés, à l’extrémité est du portique, sur une superficie d’environ 20 m sur 8 m. L’effondrement a entraîné la chute des trois travailleurs d’une hauteur d’environ 5,5 m. Les services d’urgence ont été contactés, et les travailleurs ont été transportés à l’hôpital pour soigner leurs blessures.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident :

  • Le tablier du portique s’est effondré partiellement à la suite du déversement latéral d’une des poutres composant l’étaiement;
  • La conception de l’étaiement comportait des lacunes quant au contreventement de plusieurs poutres, rendant la structure instable.

À la suite de l’accident, la CNESST a ordonné la fermeture complète de la section du chantier située au niveau de ce portique – direction sud. Elle a exigé du maître d’œuvre qu’une inspection de la structure soit réalisée et qu’une procédure sécuritaire soit élaborée en vue de son démantèlement. Le 2 octobre 2019, la CNESST a autorisé la reconstruction et la coulée de béton du tablier du portique – direction sud puisque les correctifs nécessaires avaient été apportés par le maître d’œuvre.

Suivis de l’enquête

  • La CNESST transmettra à l’Ordre des ingénieurs du Québec les conclusions de cette enquête pour qu'il en informe ses membres;
  • L’Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec et l'Association québécoise de l'industrie de l'échafaudage seront également informées des conclusions de l’enquête.

Rappel concernant la prévention des accidents sur un chantier

La CNESST rappelle que, de manière générale, l’employeur et les travailleurs peuvent prévenir les accidents sur un chantier en planifiant les travaux avant de les exécuter. Pour l’employeur, il doit intégrer le volet de la santé et la sécurité du travail aux autres activités de gestion en se dotant d’un programme de prévention. Un tel programme consiste à identifier, à corriger et à contrôler les dangers, ainsi qu’à informer, à former et à superviser les travailleurs. Pour les travailleurs, il est important d’identifier les dangers et de prendre les moyens pour assurer leur propre sécurité.

​​​​​​​​​