Aller au contenu principal

Le masque de qualité pourra être retiré à l’extérieur en période de chaleur extrême

Milieux de travail

Québec, le 2 août 2021

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) déclare que le port du masque de qualité n’est pas obligatoire dans les milieux extérieurs même si la distanciation physique de un mètre ne peut être respectée, lorsqu’un avertissement de chaleur1 est émis par Environnement Canada. Cette autorisation temporaire de retirer le masque se termine lorsque les températures reviennent à la normale, c’est-à-dire sous les 30 degrés Celsius.

Considérant que le port prolongé du masque de qualité peut exacerber les inconforts liés à la chaleur, il est recommandé de permettre des pauses plus fréquentes et de prévoir des lieux et des moyens de rafraîchissement. Vous pouvez consulter la documentation de la CNESST en vigueur (Coup de chaleur | Commission des normes de l’équité de la santé et de la sécurité du travail - CNESST (gouv.qc.ca) et la fiche de l’Institut de recherche Robert Sauvé en santé et en sécurité du travail (www.irsst.qc.ca/covid-19/avis-irsst/id/2729/y-a-t-il-un-risque-a-porter-un-masque-en-contexte-de-chaleur-en-milieu-de-travail), qui propose des solutions pour améliorer le confort.

Cette annonce, faite à la suite de discussions et en collaboration avec la Santé publique, est liée au contexte sanitaire. Les normes réglementaires qui prévoient une obligation de porter un masque à titre d’équipement de protection individuelle, sans égard à la COVID-19 (ex. présence d’amiante ou de silice), continuent de s’appliquer.

Citations

« En raison des périodes de canicule estivales et des risques liés à la chaleur excessive, nous avons pris la décision, en collaboration avec la CNESST et les autorités de santé publique, de tolérer le retrait du masque de qualité sur les lieux de travail. La mesure annoncée aujourd’hui ne s’applique que lors des jours déclarés de canicule. Bien que plusieurs allègements aient été annoncés récemment, il faut agir avec précaution. Il en va de la santé et de la sécurité de tous. »

- Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« L’assouplissement annoncé aujourd’hui permettra, lors de périodes de canicule, de continuer à agir en prévention en évitant les coups de chaleur. Il faut toutefois continuer à appliquer les différentes mesures de prévention requises pour garder sous contrôle la propagation de la COVID-19. À ce chapitre, la CNESST est là pour vous accompagner au regard des mesures sanitaires, afin de rendre les milieux de travail toujours plus sains et sécuritaires. »

- Manuelle Oudar, présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST

Liens


1 Un avertissement de chaleur est émis par Environnement Canada lorsqu’on prévoit que l’une ou l’autre des conditions suivantes va se produire de manière imminente :

  • une température de 30 °C ou plus et un indice humidex de 40 ou plus pendant au moins une heure;
  • une température de 40 °C ou plus.

Pour plus d’informations : www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/sante-environnementale/chaleur-extreme/systemes-d-alerte-et-de-surveillance