Aller au contenu principal

Retour progressif au travail proposé par la CNESST

Le retour progressif au travail est un moyen pour favoriser la réintégration de la travailleuse ou du travailleur chez son employeur. Le retour progressif est possible après la guérison ou la stabilisation de la lésion professionnelle, lorsque la CNESST rend une décision de capacité. 

Avant de proposer un retour progressif au travail, la CNESST s’assure que la période d’absence ou la situation de la travailleuse ou du travailleur justifie cette démarche.

Un soutien financier d’une période maximale de 8 semaines peut être offert à l’employeur lorsqu’un retour progressif est mis en place dans son établissement.

Date du début du retour progressif au travail 

Un retour progressif débute dès la décision de capacité, à moins d’une situation particulière. Lorsque le travailleur est admissible à un retour progressif, la CNESST prépare la mise en œuvre de la mesure en collaboration avec le travailleur et l’employeur. 

Soutien financier

Le soutien financier débute à la première journée du retour progressif au travail. Le versement s'effectue selon les modalités de l’option financière choisie par l’employeur. Les modalités de versement sont les mêmes que lors d’une assignation temporaire. 

Recours 

Le travailleur et l’employeur peuvent contester une décision de la CNESST.

La travailleuse ou le travailleur qui n’est pas réintégré en emploi ou qui se croit discriminé à cause de sa lésion professionnelle peut déposer une plainte en santé et sécurité du travail à la CNESST ou recourir à la procédure de grief prévue par sa convention collective.
 

Lois et règlements

Aidez-nous à améliorer notre site Web

Est-ce que l’information qui se trouve dans cette page vous a été utile?
Évitez d’inscrire vos coordonnées personnelles puisque que vous ne recevrez aucune réponse.