Aller au contenu principal

Travaux sur les champs de glace

Beaucoup de travaux d’entretien et d’aménagement ont lieu durant l’hiver. Pour les réaliser, les travailleuses et travailleurs doivent parfois circuler et travailler sur un champ de glace. Un champ de glace est une surface glacée d’étendue d’eau, comme celle des rivières ou des lacs.

Les ruptures de champs de glace, c’est-à-dire les fractures ou les cassures des surfaces glacées, représentent un réel danger pour les travailleuses et travailleurs. Ces ruptures sont à l’origine d’accidents du travail dont certains sont mortels.

Les travaux sur les champs de glace concernent plus souvent ces secteurs :

  • exploration minière
  • exploitation forestière
  • construction
  • services municipaux
  • industrie récréotouristique hivernale (par exemple, les responsables de l’aménagement et de l’entretien de sentiers de motoneige, de patinoires ou de sites de pêche)

Mesures à prendre pour être sécuritaire

Obligations de l’employeur et du travailleur

Pour circuler ou effectuer des travaux en toute sécurité sur un champ de glace, l’employeur et le travailleur doivent respecter ces règles.

Employeur

  • Renseigner les travailleurs sur les risques liés aux travaux sur les champs de glace et leur donner la formation et la supervision appropriées.
  • Utiliser les méthodes et techniques visant à identifier, à contrôler et à éliminer les risques pour la santé et la sécurité du travail. Par exemple, faire un échantillonnage de la glace, baliser la zone de travaux, afficher les principales consignes, nommer un responsable, etc.
  • S’assurer que l’organisation du travail ainsi que les méthodes et techniques utilisées sont sécuritaires et tiennent compte de la capacité portante de la glace, c’est-à-dire de la pression maximale qui peut être exercée sur la glace.
  • Fournir aux travailleurs l’équipement de protection individuelle nécessaire (gilet de sauvetage, corde de sécurité, vêtements d’immersion, etc.)
  • Fournir, à la demande d’un inspecteur de la CNESST, une déclaration signée et portant le sceau d’un ingénieur, attestant que le champ de glace est sécuritaire pour les travaux auxquels il est destiné.

Travailleur

  • Participer à l’identification et à la correction des risques liés aux travaux sur les champs de glace
  • Porter l’équipement de protection individuelle lorsque la situation l’exige.
  • Veiller à ne pas mettre en danger la sécurité des autres personnes se trouvant sur les lieux de travail.
Prévenir la rupture de la glace

Pour prévenir les accidents du travail sur un champ de glace, plusieurs mesures peuvent être mises en place par l’employeur. Il est suggéré à l’employeur d’utiliser une démarche de prévention pour identifier, corriger et contrôler les risques.

Remarque

L’outil d’identification des risques de la CNESST s’adresse aux principaux acteurs concernés par la prise en charge de la santé et la sécurité du travail dans les établissements.

Identifier

  • Déterminer l’étendue des travaux et la charge maximale que devra supporter le champ de glace.
  • Évaluer les caractéristiques du site (courant, profondeur, enneigement, exposition au vent, accès, etc.) et repérer les endroits critiques (résurgence d’eaux souterraines, hauts fonds, embouchure, etc.).
  • Vérifier la solidité de la glace en prélevant des échantillons d’au moins 15 cm x 15 cm à tous les 8 m près des endroits critiques et sur les rivières, et à tous les 50 m dans les autres cas.
  • Évaluer la capacité portante du champ de glace en tenant compte de l’épaisseur de la glace, de la distance entre les charges et de la durée des stationnements.
  • Lorsque le poids des charges se rapproche de la capacité portante de la glace, être plus attentif aux variations de température, à la présence de fissures et à la vitesse des véhicules.

Corriger

  • Baliser la zone d’utilisation du champ de glace et aménager une signalisation claire.
  • Consulter un spécialiste si des travaux d’épaississement de la glace doivent être faits.
  • Informer les travailleurs sur les dangers et les mesures de prévention à mettre en place pour que les lieux de travail soient sécuritaires.
  • Déneiger rapidement toute la zone d’utilisation après une chute de neige.

Contrôler

  • Examiner la qualité de la glace pendant toute la période d’utilisation du champ de glace.
  • Désigner une personne qui aura la responsabilité de tenir un registre et de s’assurer que le champ de glace est sécuritaire.
  • Élaborer un plan d’urgence.

Important

Comme les travaux sur champs de glace comportent plusieurs risques et plusieurs paramètres à contrôler, il est recommandé d’identifier l’ensemble de ces mesures dans un plan de sécurité, à l’image d’un programme de prévention spécifique à ces activités. Ce plan résumera l’étendue des travaux et des dangers présents, les mesures de prévention, les mesures de contrôle et le plan d’urgence.

Mesures de prévention pour circuler sur un champ de glace

Pour circuler sur un champ de glace, plusieurs mesures peuvent être mises en place pour le travailleur, pour l’opérateur de véhicule et pour le véhicule.

Le travailleur

  • Demeurer toujours conscient du danger de rupture du champ de glace.
  • Toujours être accompagné d’une autre personne lorsque le travailleur doit s’aventurer sur un champ de glace inconnu ou au cours de la période d’aménagement.
  • Porter un gilet de sauvetage approuvé pendant la période d’aménagement.

L’opérateur de véhicule

  • Être seul.
  • Respecter la limite de vitesse indiquée.
  • Éviter les virages et les freinages brusques.
  • Rester à l’intérieur de la zone d’utilisation délimitée sur le champ de glace.

Le véhicule

  • Travailler avec un véhicule muni d’une trappe d’évacuation dans le toit ou sans portières.
Conséquences possibles d’un accident sur un champ de glace

Pour les travailleuses et travailleurs qui effectuent des travaux sur les champs de glace, les ruptures de ces surfaces glacées comportent de grands facteurs de risque pouvant occasionner :