Aller au contenu principal

Sauvetage minier

Le Service du sauvetage minier a été fondé en 1948 à la suite de la catastrophe survenue à la mine East Malartic, le 24 avril 1947, qui a coûté la vie à 12 mineurs.

À cette époque, aucun organisme de sauvetage minier n’existait à l’échelle provinciale. Ce travail était laissé à la bonne volonté des sociétés minières. Seule la mine Noranda disposait d'une équipe de sauvetage et d'appareils respiratoires.

La nécessité de mettre en place une équipe de sauveteurs miniers formés dans chaque mine souterraine est devenue évidente et ce service s’est rapidement mis en place. Aujourd’hui, chaque mine souterraine du Québec compte obligatoirement une équipe de sauveteurs volontaires.

Rôle

Les principales fonctions du Service du sauvetage minier sont de fournir les équipements de sauvetage, d'en assurer l'entretien en cas d'urgence et de former les sauveteurs miniers du Québec à l'intervention sécuritaire pour :

  • sauver les mineurs en cas d’incendie ou de dégagement de gaz nocifs
  • localiser et éteindre les incendies
  • autoriser la reprise des activités minières après un feu, un dynamitage important ou tout autre événement critique en s‘assurant que la ventilation est rétablie dans la mine et que l’air y est respirable pour les mineurs
Nombre de sauveteurs par nombre de travailleurs sous terre
50 travailleurs ou moins 6 sauveteurs
Entre 51 et 99 travailleurs 9 sauveteurs
Entre 100 et 149 travailleurs 12 sauveteurs
Entre 150 et 199 travailleurs 15 sauveteurs
Entre 200 et 249 travailleurs 18 sauveteurs
250 travailleurs et plus 21 sauveteurs
Dans tous les cas 3 sauveteurs substituts

Les sauveteurs doivent recevoir au moins 6 périodes de formation en sauvetage minier par année.

Les sauveteurs substituts doivent recevoir au moins 4 périodes de formation par année.

Communiquer avec le Service du sauvetage minier

Urgence

Lundi au vendredi de 8 h 30 à 16 h 30 Soir et fin de semaine
418 845-3149 418 845-9815

 

Nathalie Dufour
Directrice de la prévention-inspection – Nord et Ouest
819 778-8600, poste 8631
[email protected]

Jean Proulx
Chef d’équipe – Québec
418 845-3149, poste 6031
[email protected]

Luc Girard
Coordonnateur – Québec
418 845-3149, poste 6034
Cell. : 418 931-1378
[email protected]

Mario Fortin
Instructeur – Val-d’Or
819 824-4622, poste 6061
[email protected]

Mario Charrette
Instructeur – Val-d’Or
819 824-4622, poste 6057
[email protected]

René Mc Grath
Instructeur – Val-d’Or
819 824-4622, poste 6051
[email protected]

Philippe de la Sablonnière
Instructeur – Québec
418 845-3149, poste 6032
[email protected]

Formations en sauvetage minier

Les instructeurs du Service du sauvetage minier supervisent et entraînent chaque année plus de 500 sauveteurs miniers répartis dans les différentes mines souterraines de la province. Chaque membre de l’équipe de sauveteurs suit un minimum de 6 formations par année. Ces formations permettent aux sauveteurs de développer et de conserver leurs habiletés et d’être bien préparés à intervenir, notamment en ce qui a trait aux premiers secours et aux premiers soins, à l’utilisation des appareils respiratoires autonomes et aux moyens pour combattre les incendies dans toutes les mines souterraines du Québec.

Formations offertes

  • Formation de base des nouveaux sauveteurs
  • Formation régulière tous les 2 mois pour chacune des équipes de sauvetage
  • Types de formations régulières :
    • entraînement dans la fumée et formation à l’utilisation de la caméra à imagerie thermique o entraînement dans la mousse et formation à l’érection de la barricade gonflable
    • entraînement sur un problème pratique dans la mine formation à la manipulation des différents outils
    • entraînement sur les façons de porter secours aux victimes
    • 2 entraînements supplémentaires, au choix de l’instructeur, comme la formation à la manipulation du cordage de sauvetage
  • Compétition de sauvetage minier
  • Formation du directeur des opérations
  • Formation de mécanicien d’entretien d’un poste de sauvetage
  • Formation sur le fonctionnement des appareils de protection respiratoire Scott 2.2 destinés aux opérateurs d’une machine d’extraction dont le poste de travail est situé sous terre ou dans le chevalement d’un puits
  • Formation, s’il y a lieu, du personnel des chantiers de construction souterrains
Compétitions provinciales de sauvetage minier

Chaque année depuis 1962, les équipes de sauvetage minier des différentes mines du Québec s’affrontent lors de compétitions provinciales. Les 5 meilleures équipes du Québec se rencontrent dans une ville hôte qui change à chaque compétition.

La sélection des équipes se fait généralement à l'automne. Un instructeur visite les mines et soumet une simulation de situation de sauvetage que les équipes de chacune des mines doivent résoudre selon leurs connaissances acquises à l'entraînement. Les 4 équipes ayant obtenu les meilleures performances sont invitées à concourir avec la mine hôte dans sa localité ou dans un autre endroit de son choix.

Elles s’affrontent dans les catégories :

  • Performances théoriques et techniques
  • Performances en premiers soins
  • Équipe de direction
  • Équipe en mission
  • Défi BG-4
Équipement sous la responsabilité règlementaire du sauvetage minier
Catégorie 1
Mine éloignée
Accessible par avion
Catégorie 2
Mine située à plus de 60 km
Accessible par véhicule du poste central
Catégorie 3
Mine située à moins de 60 km
Accessible par véhicule du poste central
  • 12 appareils autosauveteurs
  • 18 appareils BG-4 complets
  • 1 appareil de réanimation CAREvent
  • 1 séchoir de BG-4
  • 1 pompe à air
  • 4 bâtons d'exploration
  • 2 bobines de fil téléphonique
  • 1 cylindre de BG-4
  • 1 détecteur de gaz Dräger
  • 1 ensemble de com. puissance vocale
  • 12 ensembles grande distance BG-4 (au besoin)
  • 12 harnais de sécurité
  • 4 sifflets de sauvetage
  • 4 masques Com5000
  • 6 paniers
  • 6 moules à glace
  • 8 appareils autosauveteurs
  • 12 appareils BG-4 complets
  • 1 appareil de réanimation CAREvent
  • 1 séchoir de BG-4
  • 1 pompe à air (au besoin)
  • 4 bâtons d'exploration
  • 2 bobines de fil téléphonique
  • 6 cylindres de BG-4 (si pas de pompe)
  • 1 détecteur de gaz Dräger
  • 1 ensemble de com. puissance vocale
  • 12 ensembles grande distance BG-4 (au besoin)
  • 12 harnais de sécurité
  • 4 sifflets de sauvetage
  • 4 masques Com5000
  • 6 paniers
  • 6 moules à glace
  • 8 appareils autosauveteurs
  • 6 appareils BG-4 complets
  • 1 appareil de réanimation CAREvent
  • 1 séchoir de BG-4
  • 0 pompe à air
  • 2 bâtons d'exploration
  • 2 bobines de fil téléphonique
  • 6 cylindres de BG-4
  • 1 détecteur de gaz Dräger
  • 1 ensemble de com. puissance vocale
  • 6 ensembles grande distance BG-4 (au besoin)
  • 6 harnais de sécurité
  • 2 sifflets de sauvetage
  • 2 masques Com5000
  • 6 paniers
  • 6 moules à glace