Aller au contenu principal

Piqûres d'abeilles, de guêpes ou de bourdons

Les travailleuses et travailleurs peuvent se retrouver en présence d’insectes piqueurs, comme les abeilles, les guêpes et les bourdons, qui vivent en colonie et qui peuvent nicher dans des endroits très variés, tant intérieurs qu’extérieurs.

Les travailleurs extérieurs, comme les paysagistes, les travailleurs forestiers et de la construction doivent être vigilants à la présence des insectes piqueurs, qui se réfugient entre autres dans le sol.

Les insectes piqueurs peuvent aussi faire leur nid dans des combles, des cabanons ou des entrepôts, par exemple. Les travailleurs intérieurs doivent donc aussi être vigilants à la présence de nids et d’insectes piqueurs.

La présence des insectes piqueurs représente un risque sérieux pour les personnes allergiques à leur venin. Les personnes qui se savent allergiques doivent avoir sur elles leur auto-injecteur d’épinéphrine en tout temps. Le danger est aussi présent pour les personnes qui ne se savent pas allergiques, puisqu’elles peuvent découvrir ou développer une allergie dans un lieu isolé et sans avoir leur propre auto-injecteur d’épinéphrine.

Être piqué par plusieurs insectes à la fois, même sans être allergique, peut entraîner un danger d’intoxication au venin. Une seule piqûre peut aussi être dangereuse si elle est située dans la gorge, à cause de l’enflure qu’elle peut provoquer. Il est donc important de prendre des mesures pour éviter autant que possible les risques de piqûres.

Mesures de prévention des piqûres d’abeilles, de guêpes et de bourdons

L’employeur doit :

  • informer les travailleurs des risques liés aux piqûres d’abeilles, de guêpes ou de bourdons
  • élaborer des méthodes de travail sécuritaires pour éviter que les travailleurs soient en contact avec ces insectes dont le venin déclenche des réactions allergiques
  • rappeler aux travailleurs de faire une inspection visuelle des lieux avant d’entreprendre des travaux là où des nids peuvent se trouver
  • fournir des moyens de communication efficaces dans chaque lieu de travail
  • élaborer des mesures d’urgence
  • faire détruire les nids repérés sur les lieux de travail

Le travailleur doit :

  • être attentif à la présence d’abeilles, de guêpes ou de bourdons dans l’environnement de travail
  • porter des gants de travail
  • se couvrir la peau au maximum (manches longues et pantalon) et porter des vêtements de couleur claire
  • avoir les cheveux courts ou noués, pour éviter que les insectes ne s’y cachent
  • éviter d’utiliser des produits parfumés qui attirent les insectes (savon, crème, lotion)
  • éviter de s’approcher d’un nid et, s’il en repère un, informer son supérieur pour qu’il le fasse détruire
  • prendre ses pauses loin des poubelles, surtout celles qui n’ont pas de couvercle
  • verser ses boissons dans un verre avant de les boire pour mieux détecter la présence d’un insecte piqueur et éviter d’être piqué dans la gorge
Quoi faire en cas de réaction allergique grave

Appeler le 911 ou le secouriste le plus près, selon le cas, dès l’apparition d’un de ces signes ou symptômes :

  • un gonflement rapide et considérable du visage, de la langue, de la gorge et des voies respiratoires
  • de la difficulté à parler
  • de la détresse respiratoire
  • des vomissements et des diarrhées
  • des douleurs abdominales
  • des étourdissements
  • une éruption cutanée
  • une altération de l’état de conscience
  • de la rougeur
  • une sensation de mort imminente

Si la personne piquée sait qu’elle est allergique et a son auto-injecteur d’épinéphrine sur elle, elle doit se l’injecter dès l’apparition des premiers symptômes de réaction allergique. Elle doit ensuite appeler le 911.

Un secouriste en milieu de travail ou toute autre personne ayant accès à la trousse de premiers soins peut administrer l’épinéphrine à la victime d’une réaction allergique grave, si la victime ne l’a pas déjà fait elle-même. Le secouriste doit absolument appeler le 911 tout de suite après avoir administré le médicament.

Important

Toute trousse de premiers soins devrait contenir un auto-injecteur d’épinéphrine.

Quoi faire en cas de piqûres multiples

Si une personne se fait piquer plusieurs fois, elle risque d’avoir une réaction toxique au venin d’insecte. Les principaux symptômes d’une réaction toxique sont :

  • vomissements
  • diarrhée
  • maux de tête
  • chute de tension
  • convulsions
  • perte de conscience

Si une personne a plus de 20 piqûres, elle devrait être surveillée par un médecin à l’hôpital.