Aller au contenu principal

Mesures de prévention en démolition

Les travaux de démolition ou de démantèlement d’un bâtiment ou d’une charpente sont très courants dans le secteur de la construction. Ils peuvent mettre les travailleuses et travailleurs en danger s’ils sont mal planifiés ou mal exécutés.

Les employeurs, les maîtres d’œuvre et les travailleurs ont donc des responsabilités partagées concernant la planification et la mise en place des mesures de prévention. Ces mesures doivent être appliquées rigoureusement pour éviter des accidents de travail parfois mortels.

Mesures de prévention devant être supervisées par le maître d’œuvre et l’employeur

En toutes circonstances, la stabilité du bâtiment ou de la charpente doit être assurée en cours de démolition.

  • Évaluer les éléments de construction ou les matériaux et l’état de l’ouvrage à démolir ou à démanteler.
  • Contrôler la stabilité des équipements et des structures en cours de démolition ou de démantèlement.
  • Évaluer les charges et la résistance des matériaux.
  • Prévoir des modifications des conditions statiques, par exemple étayer, contreventer, haubaner.
  • Évaluer la capacité portante des planchers.
  • Étayer les constructions adjacentes.
  • S’assurer qu’une personne compétente supervise les opérations.
  • Délimiter les zones de travail et contrôler les accès.
  • Fermer les conduites d’eau, de gaz et d’électricité et cadenasser les sources d’énergie toujours présentes.
  • Libérer les énergies emmagasinées (ressort, dispositif de tension par gravité, accumulateur hydraulique, etc.).
  • Retirer immédiatement tout élément de charpente ou d’équipement pouvant s’écrouler sous l’effet du vent ou de vibrations, ou à cause d’une résistance insuffisante des matériaux.
  • Utiliser des méthodes et des équipements appropriés pour assurer la manutention sécuritaire des débris de démolition ou des pièces provenant d’un démantèlement.
  • Utiliser une méthode sécuritaire pour amortir la chute ou contrôler la descente des matériaux ou des éléments de charpente.
  • Démolir la maçonnerie par couche, de haut en bas.
  • Faire établir un procédé de démolition par un ingénieur dans le cas de la démolition d’une dalle ou d’une charpente en béton précontraint ou postcontraint.
  • Mettre en place un système de protection contre les chutes de plus de 3 mètres.
  • Interdire d’effectuer des travaux simultanément dans des aires de travail superposées, à moins que les lieux situés aux niveaux plus bas ne soient protégés contre les chutes de pièces d’équipements, de matériaux ou d’objets.
  • Utiliser des mesures et des équipements de protection appropriés aux risques d’exposition selon le type de substances dangereuses.