Aller au contenu principal

Chute de même niveau

Dans tous les milieux de travail, les travailleuses et travailleurs peuvent faire une chute de même niveau.

Lorsque le plancher est glissant parce qu’il vient d’être nettoyé, ou que le sol est en mauvais état (trous, tapis plissé ou gondolé), les travailleurs risquent de tomber. Les planchers des cuisines, des usines ou des hôpitaux peuvent aussi être souillés d’eau, d’huile, d’aliments, de déchets ou de fluides biologiques qui peuvent rendre le plancher très glissant. En chantier de construction, les sols peuvent être encombrés, en mauvais état ou glissants en raison des conditions météorologiques.

L’employeur a la responsabilité de mettre en place des mesures préventives. De leur côté, les travailleurs doivent les appliquer rigoureusement. Les chutes de même niveau peuvent causer des entorses, des foulures, des fractures et d’autres blessures. Si les mesures de prévention requises sont appliquées, ces blessures peuvent facilement être évitées.

Règles à suivre pour être sécuritaire

Mesures de prévention à mettre en place

Les inspecteurs de la CNESST seront particulièrement attentifs aux situations qui peuvent mener à des chutes de même niveau et s’assureront que les employeurs mettent en place les mesures de prévention requises.

  • Pour prévenir les chutes de même niveau, les employeurs doivent maintenir les voies d’accès et de circulation, les passages, les planchers et les postes de travail en bon état, dégagés et non glissants, et ce, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.
Autres mesures à mettre en place

Selon les tâches à exécuter, une ou plusieurs des mesures suivantes doivent être prises par l’employeur pour assurer la sécurité du travailleur :

  • s’assurer que l’éclairage des lieux est adéquat
  • délimiter les voies de circulation et s’assurer que leur largeur permet la manipulation sécuritaire du matériel
  • s’assurer que le dégagement entre les machines, les installations ou les dépôts de matériaux est suffisant pour permettre que le travail se fasse de façon sécuritaire
  • s’assurer que l’empilage de matériel s’effectue de façon à ne pas gêner la circulation dans les voies de circulation, les passages et les allées
  • protéger les fils électriques, rallonges et les tuyaux flexibles lorsqu’ils passent sur les planchers
  • retirer des postes de travail les déchets et rebuts, de façon qu’ils ne causent aucun inconvénient, en utilisant des récipients appropriés ou un conduit incliné ou vertical
  • aménager les lieux de travail pour protéger les travailleurs, par exemple en :
    • installant des revêtements de sol antidérapants aux endroits à risque de glissade
    • installant des repères visuels pour signaler des dénivelés
    • choisissant un type de revêtement de sol adapté aux activités effectuées lors de la construction d’un nouvel établissement ou lors de la rénovation d’un établissement existant
    • Art. 51.1 de la LSST
  • s’assurer que l’organisation du travail est sécuritaire, par exemple en :
    • planifiant les travaux et en allouant le temps requis aux tâches à effectuer pour éviter d’aller trop vite
    • établissant un programme d’entretien des lieux de travail, y compris des aires de stationnement et des voies d’accès
    • établissant des procédures de travail pour gérer les déversements au sol qui prévoient, entre autres, un nettoyage rapide, la désignation d’une personne responsable et l’installation de moyens de signalisation dans l’attente du nettoyage
    • utilisant pour l’entretien des sols des produits adaptés au type de revêtement
    • Art. 51.3 de la LSST
  • repérer, contrôler ou éliminer les situations pouvant causer une chute de même niveau aux travailleurs, par exemple en :
    • inspectant régulièrement les lieux de travail pour détecter et corriger ces situations
    • rendant obligatoire le port de chaussures avec semelles antidérapantes dans les milieux de travail présentant un risque élevé de glissade en raison de la nature des activités
    • fournissant durant la période hivernale des crampons amovibles aux travailleurs devant se rendre chez de la clientèle à l’extérieur du lieu de travail
    • Art. 51.5 de la LSST
  • informer les travailleurs sur les dangers de chute de même niveau et sur les méthodes de travail sécuritaires

Mesures de prévention spécifiques à un secteur d’activité

Construction

Sur un chantier de construction, le sol peut être irrégulier, boueux ou cahoteux. Il peut aussi y avoir des matériaux ou des équipements déposés au sol. Ce sont tous des éléments qui peuvent faire tomber les travailleurs.

Pour prévenir les risques de chutes de même niveau sur un chantier de construction, il faut :

  • s’assurer que les voies de circulation sont dégagées; il ne doit pas y avoir de débris ou de l’outillage
  • déneiger les voies de circulation et y mettre de l’abrasif pendant l’hiver
  • s’assurer que l’éclairage est suffisant et que les rallonges de fils électriques sont suspendues à une hauteur suffisante pour que les travailleurs puissent circuler de façon sécuritaire :
    • si les rallonges doivent passer sur le plancher, elles doivent être protégées, par exemple en les couvrant à l’aide de planches de bois
    • ranger les rallonges électriques non utilisées
  • plier ou couper les pièces en saillie ou en recouvrir les extrémités par des capots
  • aménager des zones réservées et délimitées pour l’entreposage des matériaux
  • évacuer les rebuts au fur et à mesure dans des contenants appropriés
  • encourager les travailleurs à prendre des pauses fréquentes quand il fait chaud, la fatigue due à la chaleur pouvant diminuer l’attention et augmenter le risque de trébucher
Foresterie

En forêt, différents éléments peuvent causer la chute d’un travailleur. Des obstacles peuvent se trouver au sol, comme des branches, des souches ou des roches. Le sol peut aussi être mouillé, glacé ou accidenté. 

Prévenir les risques de chutes de même niveau

Que ce soit pour les travaux de débroussaillage ou d’autres travaux en forêt, des mesures de prévention doivent être mises en place, par exemple : 

  • former les nouveaux travailleurs sur la prévention des chutes, notamment sur l’identification :
    • des risques de chute 
    • des stratégies pour en réduire le nombre
  • former le nouveau personnel sur l’ajustement du harnais de débroussaillage 
  • offrir du compagnonnage aux nouveaux travailleurs
  • évaluer le terrain au moment de planifier le travail pour s’assurer qu’il est sécuritaire, par exemple :
    • s’il pleut, privilégier les travaux sur un sol plat plutôt qu’en pente
  • avoir une méthode de travail efficace et sécuritaire
    • permettre aux travailleurs d’échanger sur leurs stratégies et méthodes de travail
  • utiliser des outils en bon état et entretenus adéquatement
  • fournir aux travailleurs l’équipement de protection individuelle requis, comme des bottes avec des semelles antidérapantes pour les opérations forestières 
    • s’assurer que les travailleurs portent l’équipement 
Restauration

Les planchers des cuisines doivent toujours être entretenus avec soin pour éviter les chutes. La graisse des huiles de cuisson, l’eau ou les aliments tombés au sol peuvent rendre le plancher très glissant.

Pour éviter les risques de chute de même niveau, il faut :

  • laver le plancher près des friteuses avec un dégraissant puissant et de l’eau très chaude
  • placer les friteuses dans un endroit moins passant de la cuisine
  • installer des poubelles à des endroits faciles d’accès
  • ramasser immédiatement tout ce qui tombe au sol à la plonge, installer un tapis de caoutchouc spécialement conçu pour éviter la formation de flaques d’eau
    • retirer et nettoyer régulièrement ce tapis
  • faire l’entretien du lave-vaisselle pour éviter les fuites d’eau
  • en l’absence de tapis, utiliser un racloir pour diriger l’eau vers le drain
  • garder les planchers dégagés et absorber les liquides avec une vadrouille
  • nettoyer les comptoirs avant de laver les planchers
Soins de santé

Le secteur des soins de santé est celui où survient chaque année le plus grand nombre de lésions par chute de même niveau. Les travailleuses et travailleurs peuvent faire une chute à cause d’un plancher souillé par des fluides biologiques, ou encore parce que des fils d’appareils médicaux sont présents sur le plancher.

Pour prévenir les risques de chute de même niveau dans le secteur des soins de santé, il faut :

  • choisir des produits de nettoyage appropriés à la nature des contaminants qui peuvent se retrouver sur les planchers, comme les liquides biologiques, la graisse ou la paraffine
  • installer des tapis absorbants aux entrées et des tapis antidérapants dans les zones à risque d’accumulation d’eau, comme près d’une fontaine d’eau fréquemment utilisée
  • bien entretenir les plateaux d'égouttement des machines à glace et des chariots d'aliments pour éviter qu’ils laissent échapper de l'eau sur les planchers
  • utiliser des cordons rétractables ou des protecteurs de câbles pour éviter l’encombrement des planchers par des câbles ou des fils électriques
  • signaler les endroits où le plancher est glissant à l’aide de panneaux ou de cônes d’avertissement et en bloquer l’accès pendant le nettoyage
  • durant la période hivernale, fournir des crampons aux travailleurs qui donnent des soins à domicile
  • ranger les marchepieds et les tabourets lorsqu’ils ne sont pas utilisés
  • s’assurer que l’éclairage des différents locaux est adéquat :
    • fournir des lampes de poche aux travailleurs qui effectuent des tournées de nuit pour leur permettre de mieux repérer les obstacles
  • éviter de se déplacer avec des charges qui bloquent la vue

 

Lois et règlements