Aller au contenu principal

Indemnité de remplacement du revenu

La CNESST verse une indemnité de remplacement du revenu aux travailleuses et travailleurs incapables d’exercer leur emploi en raison d’une lésion professionnelle. Cette indemnité est versée jusqu’à ce qu’ils soient à nouveau capables d’exercer à plein temps leur emploi ou un emploi équivalent, ou capables d’exercer un emploi convenable.

L’indemnité de remplacement du revenu correspond à 90 % du revenu net du travailleur. Elle est versée toutes les 2 semaines.

Le travailleur qui s’est inscrit à la protection personnelle de la CNESST (travailleur autonome, dirigeant, etc.) peut aussi avoir droit à l’indemnité de remplacement du revenu.

Le travailleur bénévole qui est inscrit à la protection pour les travailleurs bénévoles par son employeur a aussi droit à l’indemnité de remplacement du revenu.

Important

Le travailleur qui subit une lésion professionnelle ou son bénéficiaire (en cas de décès du travailleur) doit remplir la Réclamation du travailleur dans les 6 mois suivant la lésion professionnelle. La CNESST analysera l’admissibilité de sa réclamation.

Le travailleur n’a pas à remplir la Réclamation du travailleur lorsque :

  • il est incapable d’exercer son emploi en raison d’une lésion professionnelle pendant moins de 14 jours complets suivant le début de l’incapacité
  • il n’a aucune somme à réclamer à la CNESST

Si aucun employeur n’est tenu de verser un salaire au travailleur pendant les 14 jours complets suivant le début de son incapacité, le travailleur remet à la CNESST la Réclamation du travailleur accompagnée de l’attestation médicale remplie par son médecin.

Durée de l’indemnité

Le travailleur qui a droit à l’indemnité de remplacement du revenu la recevra jusqu’à ce que la CNESST détermine qu’il est capable d’occuper son emploi ou un emploi équivalent, même après un avis médical attestant que le travailleur est guéri ou stable. C’est à la CNESST, et non au médecin, de se prononcer sur la capacité du travailleur à exercer son emploi. Il en est de même pour le travailleur qui est incapable d’occuper tout emploi.

Pour certaines travailleuses et certains travailleurs qui ne peuvent pas retourner chez leur employeur, l’indemnité peut se poursuivre jusqu’à l’âge de 68 ans si :

  • ils avaient 60 ans au moment de la lésion professionnelle
  • ils avaient au moins 55 ans, dans le cas d’une maladie professionnelle survenue avant le 6 octobre 2022

Prolongation de l’indemnité

Le travailleur peut obtenir une prolongation de l’indemnité de remplacement de revenu jusqu’à 1 an, à partir de la date où il devient capable d’exercer son emploi ou un emploi convenable, si :

  • le travailleur redevient capable d’exercer son emploi après que son droit de retour au travail soit expiré et qu’il n’est pas réintégré à l’emploi par son employeur
  • le travailleur peut occuper un emploi convenable déterminé par la CNESST, mais que cet emploi n’est pas disponible

Fin du droit à l’indemnité de remplacement du revenu

La fin du droit à l’indemnité de remplacement du revenu pour le travailleur survient lorsque :

  • il redevient capable d’exercer son emploi
  • il redevient capable d’exercer son emploi après l’expiration du droit de retour au travail pour une période maximale d’un an, s’il n’est pas réintégré en emploi
  • il décède (l’indemnité de remplacement du revenu continue d’être versée au conjoint pendant les 3 mois suivant la date de décès du travailleur lorsque celui-ci décède d’une cause étrangère à la lésion professionnelle)
  • il atteint l’âge de 68 ans

Remarque

Si la travailleuse ou le travailleur est âgé d’au moins 64 ans lors de sa lésion professionnelle, son indemnité de remplacement du revenu prendra fin 4 ans après la date du début de son incapacité.

Calcul de l’indemnité de remplacement du revenu

Jour de l’abandon

Lorsqu’un travailleur se blesse au travail et qu’il est incapable de travailler le reste de la journée, l’employeur doit lui payer 100 % de son salaire net habituel. Le jour de l’abandon ne correspond pas toujours au jour de l’événement.

Exemple

Le 4 novembre, Paul se blesse au travail. Il cesse de travailler que vers midi, le 7 novembre, soit 3 jours plus tard. Le jour de l’abandon correspond donc au 7 novembre.

14 premiers jours d’incapacité du travailleur

Lorsque le travailleur est incapable de travailler en raison d’une lésion professionnelle pendant moins de 14 jours, l’employeur doit lui verser une indemnité de remplacement du revenu qui correspond à 90 % de son revenu net pour les jours où il aurait normalement travaillé, sans tenir compte de la journée de l’accident. Pour déterminer le montant de l’indemnité, l’employeur doit faire le calcul des 14 premiers jours.

La CNESST verse à la travailleuse ou au travailleur à qui aucun employeur n’est tenu de verser un salaire l’indemnité de remplacement du revenu pour chaque jour ou partie de jour où cette personne aurait normalement gagné un revenu d’emploi.

À compter du 15e jour d’incapacité du travailleur

Si le travailleur est incapable de travailler pendant plus de 14 jours, la CNESST lui verse l’indemnité de remplacement du revenu à laquelle il a droit à partir du 15e jour d’absence. Certains employeurs doivent verser l’indemnité de remplacement du revenu au-delà de la période des 14 premiers jours en vertu d’une convention collective, d’une entente ou d’un décret.

Revenus maximum et minimum assurables pour tous les travailleurs

Le revenu brut annuel d’emploi maximum assurable (en vigueur depuis le 1er janvier 2022)

88 000 $

Le revenu brut d’emploi minimum assurable (en vigueur depuis le 1er mai 2022)

29 719,80 $

Étudiante ou étudiant en stage non rémunéré

L’étudiant de moins de 18 ans qui a subi une lésion professionnelle lors d’un stage non rémunéré sous la responsabilité d’un établissement d’enseignement dans lequel il étudie peut avoir droit à une indemnité hebdomadaire de 114 $.

Enfant visé par des mesures volontaires ou de rechange

L’enfant qui a subi une lésion professionnelle en exécutant un travail, en rendant service à la collectivité ou en agissant comme apprenti, avec ou sans salaire, peut avoir droit à une indemnité hebdomadaire de 114 $ si :

Remarque

D’autres personnes comme le travailleur autonome et le camelot sont considérées comme travailleurs et peuvent avoir droit à une indemnité dans l’application de la Loi sur les accidents du travail et les maladies professionnelles (LATMP).

Revalorisation annuelle

Le montant de l’indemnité de remplacement du revenu est revalorisé chaque année à la date anniversaire du début de l’incapacité de la travailleuse ou du travailleur à exercer son emploi.

Ajustement de l’indemnité

Si la travailleuse ou le travailleur reçoit ou a reçu une indemnité de remplacement du revenu, celle-ci peut être ajustée s’il y a une nouvelle entente sur l’équité salariale ou un renouvellement de convention collective.

La CNESST ajuste l'indemnité de remplacement du revenu lorsque : 

  • la date d'entrée en vigueur du nouveau salaire de la travailleuse ou du travailleur précède ou est la même que celle du début de son incapacité à exercer son emploi ou de son retrait préventif dans le cas de la travailleuse enceinte ou qui allaite 
  • le nouveau salaire est supérieur à celui qui a servi au départ à calculer le montant de l’indemnité
Renseignements à fournir pour l’ajustement de l’indemnité de remplacement du revenu 

Demande provenant de l’employeur 

L’employeur doit transmettre à la CNESST une copie corrigée de l'Avis de l'employeur et demande de remboursement ou de la Demande de remboursement pour un retrait préventif de la travailleuse enceinte ou qui allaite. Il doit y préciser :

  • le numéro du dossier concerné 
  • le nouveau salaire 
  • la date à laquelle le nouveau salaire entre en vigueur

Demande provenant de la travailleuse ou du travailleur 

La travailleuse ou le travailleur doit transmettre à la CNESST les documents appuyant sa demande d’ajustement, par exemple l’extrait de la convention collective qui confirme la modification de son salaire.

Le chèque d’ajustement est émis au même destinataire que celui indiqué dans le dossier.

  • Si la travailleuse ou le travailleur recevait l’indemnité, elle ou il recevra le chèque d'ajustement. 
  • Si l'employeur recevait le remboursement, il recevra le chèque d’ajustement.

À la demande de l’employeur ou du travailleur, la CNESST peut reconsidérer une décision qu’elle a rendue concernant le revenu brut annuel d’emploi déterminé pour le calcul de l’indemnité.

Lois et règlements

Aidez-nous à améliorer notre site Web

Est-ce que l’information qui se trouve dans cette page vous a été utile?
Évitez d’inscrire vos coordonnées personnelles puisque que vous ne recevrez aucune réponse.