Aller au contenu principal

Formation des travailleuses et travailleurs

Former les travailleuses et travailleurs est une étape essentielle à leur intégration au travail et à leur développement professionnel. L’employeur a l’obligation de former les membres du personnel de son entreprise.  

La formation est aussi l’occasion pour l’employeur : 

  • d’informer son personnel sur les tâches à réaliser et de s’assurer que les nouvelles connaissances sont bien comprises  
  • de donner la formation nécessaire aux travailleurs pour qu’ils effectuent efficacement les tâches qui leur sont demandées  
  • d’entraîner les travailleurs pour s’assurer qu’ils ont bien acquis les compétences nécessaires pour effectuer efficacement les tâches qui leur sont demandées 
  • de faire connaître les exigences de l’emploi  

La formation est nécessaire pour créer un milieu de travail sécuritaire et réunir les conditions gagnantes de la prise en charge de la santé et sécurité du travail

Qui doit recevoir une formation? 

Tout travailleur : 

  • nouvellement embauché, qu’il soit jeune, expérimenté, nouvel arrivant ou retraité d’un autre emploi 
  • qui exécute une tâche pour la première fois, même s’il est au service de l’entreprise depuis un certain temps 
  • qui exécute une tâche à la suite d’une modification d’une méthode de travail ou de l’arrivée d’une nouvelle technologie 
  • qui revient dans l’entreprise après une longue absence 

Sujets à aborder lors de la formation 

Pendant la formation, le travailleur doit recevoir de l’information sur : 

  • le nom de son supérieur immédiat et son accompagnateur, s’il y a lieu 
  • le salaire et l’horaire de travail 
  • les tâches précises à accomplir 
  • les méthodes de travail et les règles de sécurité  
  • les risques présents dans son milieu de travail et les moyens de prévention mis en place 
  • les particularités de l’emploi 
  • les règles de fonctionnement, les politiques et les directives 
  • les produits dangereux s’il doit être en contact avec ce type de produits  

Formation exigée par l’employeur 

Les travailleuses et travailleurs en formation, en périodes d’essai, en réunion ou en déplacement pour l’employeur sont considérés comme présents au travail et doivent être payés. 

Ils doivent donc recevoir leur salaire habituel pour ces heures, même si la date du début du travail est prévue plus tard et peu importe le lieu de la formation. 

Important 

L’employeur devrait faire connaître à l’avance les directives et les barèmes établis dans son organisation pour le remboursement des frais liés aux déplacements qu’il exige.

En l’absence de directives, l’employeur pourrait devoir assumer tous les frais du travailleur.

Frais liés à une formation exigée par l’employeur 

L’employeur doit rembourser au travailleur certains frais raisonnables liés à la formation, comme les frais de : 

  • coucher 
  • repas  
  • stationnement 
  • transport 

Si l’employeur fait payer au travailleur le coût d’une formation et les frais qui en découlent, il doit rembourser ces frais. 

Formation non exigée par l’employeur 

Lorsque la formation n’est pas exigée par l’employeur, celui-ci n’a pas à rembourser au travailleur les frais liés à la formation. Par exemple, pour une formation exigée par un ordre professionnel.

Exemple

Jean-Philippe doit suivre une formation pour conserver son titre au sein d’un ordre professionnel et conserver le droit de pratiquer son métier. 

Puisqu’il s’agit d’une exigence de son ordre professionnel, l’employeur n’a pas à rembourser les frais au travailleur.

Formation et information concernant les produits dangereux 

Sur les lieux de travail où les travailleurs sont en contact avec des produits dangereux, l’employeur peut permettre l’utilisation, la manutention, le stockage ou l’entreposage de ces produits seulement si les 2 conditions suivantes sont remplies : 

  • le produit dangereux a une étiquette et une fiche de données de sécurité conformes 
  • le travailleur exposé à ce produit, ou susceptible de l’être, a reçu la formation et l’information requises pour accomplir de façon sécuritaire le travail qui lui est confié 

Dans ce contexte, l’employeur doit mettre en place un programme de formation et d’information concernant les matières dangereuses qui est conforme au SIMDUT. Ce programme peut être établi par: 

  • le comité de santé et de sécurité 
  • l’employeur, en consultation avec l’association accréditée, lorsqu’il n’existe pas de comité de santé et de sécurité 
  • l’employeur avec les travailleurs ou leur représentant au sein de l’établissement, lorsqu’il n’existe pas d’association accréditée 

Ce programme doit comprendre : 

  • l’information sur la nature et la signification des renseignements contenus sur une étiquette, une affiche et dans une fiche de données de sécurité 
  • la formation concernant : 
    • les dangers, notamment les mentions de danger et les conseils de prudence, pour chacun des produits dangereux présents sur le lieu de travail 
    • les précautions à prendre à l’égard des émissions fugitives, des produits intermédiaires qui subissent des réactions au sein d’une cuve de réaction ou de transformation, ainsi que des résidus dangereux, présents sur le lieu de travail 
    • la procédure à suivre en cas d’urgence 
    • le lieu où sont conservées les fiches de données de sécurité, le moyen d’y accéder, la technologie relative au support sur lequel elles sont conservées et sur la manière de les transférer sur un support papier 

Lois et règlements

Aidez-nous à améliorer notre site Web

Est-ce que l’information qui se trouve dans cette page vous a été utile ?
Évitez d’inscrire vos coordonnées personnelles puisque que vous ne recevrez aucune réponse.