Aller au contenu principal

Suspension, division ou prolongation du congé

Lorsqu’un enfant nouveau-né doit être hospitalisé, le congé de maternité, de paternité et parental peuvent être suspendus si le parent choisit de retourner au travail de façon temporaire pendant l’hospitalisation. Il doit alors s’entendre avec son employeur.

Ces congés sont normalement pris en continu. Le parent peut diviser ces congés en semaines dans certaines situations précises.

Par exemple, si l’hospitalisation de l’enfant est de courte durée et que le parent veut rester auprès de son enfant, le congé peut être fractionné en semaines, mais pas en journées.

Exemple 

La conjointe d’Hugo a accouché de leur premier enfant la semaine dernière. Hugo avait convenu avec son employeur que dès la naissance du petit, il commencerait son congé de paternité de 5 semaines.

Mais, mauvaise nouvelle, le fils d’Hugo doit retourner à l’hôpital. Même si le congé doit être pris de façon continue, Hugo demande à son employeur de revenir au travail et de poursuivre son congé de paternité quand son enfant reviendra à la maison. Parce que l’enfant d’Hugo est hospitalisé, la suspension de son congé de paternité est permise.

Situations qui permettent à la travailleuse ou au travailleur la division du congé 

  • Hospitalisation du nouveau-né 
  • Maladie grave ou accident subi par l’un d’eux ou l’un de leurs parents 
  • Maladie grave ou accident d’une personne pour laquelle l’un d’eux agit comme proche aidant
  • Blessures graves subies par leur enfant mineur à la suite d’un acte criminel 
  • Disparition ou décès de leur enfant mineur  
  • Suicide du conjoint, du père, de la mère ou de leur enfant majeur  
  • Décès du conjoint ou de leur enfant majeur à la suite d’un acte criminel  

Prolongation des congés 

Il est possible de prolonger le congé de maternité, de paternité et parental si la santé du nouveau-né l’exige.  

Dans tous les cas, la travailleuse ou le travailleur doit fournir un certificat médical à l’employeur avant la fin de son congé. 

La prolongation du congé de maternité est aussi possible si l’état de la mère l’exige. Le congé sera prolongé selon la durée indiquée dans le certificat médical. 

Pendant la prolongation du congé, sans salaire, le lien d’emploi avec l’employeur est protégé. 

Lois et règlements

Aidez-nous à améliorer notre site Web

Est-ce que l’information qui se trouve dans cette page vous a été utile ?
Évitez d’inscrire vos coordonnées personnelles puisque que vous ne recevrez aucune réponse.