Biographie de Manuelle Oudar

 

  • Manuelle Oudar

    Crédits photo : Marie-Josée Legault
    Mme ​Manuelle Oudar
    Présidente du conseil d’administration et chef de la direction Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail

  • Manuelle Oudar est présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), une organisation publique comptant plus de 4 600 personnes. Elle est également présidente du conseil d'administration de l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail et membre du conseil des gouverneurs de l’Institut de gestion financière du Québec.

    Elle possède un baccalauréat et une maîtrise en droit de l’Université Laval et est membre du Barreau du Québec depuis 1986. Accréditée à titre de médiatrice civile, commerciale et du travail, elle est aussi titulaire d’un permis de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec (Adm. A.).

    Manuelle Oudar travaille dans la fonction publique québécoise depuis plus de 30 ans, ayant évolué dans différents ministères, au sein d’équipes de directions des affaires juridiques comme avocate et comme directrice du contentieux. D’une grande rigueur professionnelle et marquée d’un sens du bien commun, elle a été appelée à coordonner de nombreuses modifications législatives porteuses de changements pour les citoyens et citoyennes, notamment en matière de normes du travail, d’emploi et d’assurance parentale, à la Charte de la langue française et à la Charte des droits et libertés de la personne/Droit à l’égalité (2008). Soulignons également qu’elle a été très étroitement associée à la rédaction de la Loi sur l’équité salariale.

    En 2010, le Conseil des ministres nommait Manuelle Oudar sous-ministre adjointe aux réseaux du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. En 2012, elle fut nommée sous-ministre du Travail. Le 2 décembre 2015, le Conseil des ministres l’a nommée première présidente du conseil d’administration et chef de la direction de la CNESST, nouvelle organisation issue du regroupement de la Commission des normes du travail, de la Commission de l’équité salariale et de la Commission de la santé et de la sécurité du travail. Il s’agit aujourd’hui du plus grand organisme public au Québec dirigé par une femme. L’Institut d’administration publique du Québec a décerné un prix d’excellence à la CNESST pour l’efficience de sa création par le regroupement des trois commissions.

    En 2017, les réalisations et le parcours exceptionnels de Mme Oudar ont été soulignés par les honneurs qu’elle a mérités en deux occasions : elle a reçu le prix Leadership remis par l’Association des femmes en finance du Québec, et a figuré dans le Top 100 des Canadiennes les plus influentes, établi par le Réseau des femmes exécutives (WXN).

    Au cours des dernières années, ayant à cœur le bien-être et l’épanouissement des personnes atteintes d’un handicap intellectuel, Manuelle Oudar s’est engagée, à titre de bénévole, dans le milieu communautaire. Également sensible à la situation des femmes qui exercent la profession d’avocate, elle participe depuis septembre 2013 au comité de travail Femmes dans la profession, du Barreau du Québec. Animée par une volonté de favoriser l’émergence des jeunes, elle a par ailleurs accepté avec fierté d’être l’emblème d’une cohorte du Cercle des jeunes leaders de l’École nationale d’administration publique, qui porte son nom.

​​​​​​​​​​​​​​