Chute mortelle du haut d’une plateforme pour un ouvrier agricole des Serres Jacques Barbe à Saint-Eustache : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

Saint-Jérôme, le 8 mai 2018

La CNESST rend aujourd’hui publiques les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à M. Fidel Orlando Molina, ouvrier agricole au service de l’entreprise Les Serres Jacques Barbe inc., à Saint-Eustache, le 24 octobre 2017.

Chronologie de l’accident

Le jour de l’accident, M.  Molina s’affairait à installer des câbles d’acier dans une section d’une serre en construction. Pour ce faire, il se trouvait sur une plateforme de serre sur rails, normalement utilisée pour accrocher et décrocher les plantes en pot. La plateforme, munie d’un garde-corps d’une hauteur de 74 cm, avait été ajustée à sa hauteur maximale, soit à 2,6 mètres du sol, et un escabeau ainsi qu’un escalier en bois se trouvaient également sur celle-ci. Alors qu’il effectuait sa tâche, M. Molina a fait une chute. Il a été retrouvé gisant au sol, gravement blessé, quelques secondes plus tard. Les services d’urgence ont été appelés sur les lieux de l’accident. Le travailleur a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Causes de l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident :

  • Le travailleur a fait une chute d’au moins 2,6 m à partir d’une plateforme de serre sur rails utilisée lors de travaux de construction d’une serre;
  • La méthode de travail, qui consistait à utiliser des plateformes de serre sur rails pour les travaux en hauteur, ne permettait pas de prévenir la chute du travailleur.

À la suite de l’accident, la CNESST a ordonné la suspension des travaux de construction de la serre et l’installation de structure à l’aide de plateformes de serre sur rails. Elle a aussi exigé de l’employeur que les travailleurs suivent le cours général de santé et de sécurité sur les chantiers de construction et portent les équipements de protection individuelle requis. De plus, les travailleurs ont dû être formés par une personne compétente quant à l’utilisation sécuritaire des plateformes élévatrices automotrices et aux travaux en hauteur. L’employeur s’étant conformé à ces exigences, les travaux ont pu reprendre.

Comment éviter un tel accident

Pour prévenir les accidents lors de travaux en hauteur, des solutions existent, notamment le fait de privilégier l’utilisation d’échafaudages et d’appareils de levage conçus et construits pour le levage des personnes. Le choix du moyen à utiliser doit se faire en fonction de la tâche à accomplir et des caractéristiques des lieux où les travaux sont réalisés.

Par la loi, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité physique de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires.

En tout temps, les travailleurs doivent faire équipe avec l’employeur pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Suivis de l’enquête

  • La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à l’Union des producteurs agricoles (UPA) afin qu’elle informe ses membres des dangers liés à l’utilisation de plateformes de serre sur rails, plus spécifiquement lors de travaux de construction d’une serre;
  • Le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant les programmes d’études en agriculture pour sensibiliser les futurs travailleurs et travailleuses.

Liens utiles

Rapport d’enquête : http://www.centredoc.cnesst.gouv.qc.ca/pdf/Enquete/ed004180.pdf

Photo (libre de droits) | Source : CNESST : http://cnesst.gouv.qc.ca/salle-de-presse/communiques/PublishingImages/serres-jacques-barbe-8-mai-2018.JPG

Pour plus d’information sur la santé et la sécurité liées aux travaux en hauteur : http://cnesst.gouv.qc.ca/nepastomber​

​​