Décès d’un travailleur de l’entreprise Les Serres Lefort inc., à Sainte-Clothilde-de-Châteauguay : la CNESST dévoile les conclusions de son enquête

Sainte-Clothilde-de-Châteauguay, le 24 octobre 2017

Le 11 juin 2017, M. Benjamin Escaremo-Hernandez, ouvrier serricole au service de l’entreprise Les Serres Lefort inc., à Sainte-Clothilde-de-Châteauguay, perdait la vie au travail après s’être retrouvé coincé sous un tracteur à gazon qu’il conduisait. À la suite de son enquête, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) retient comme principale cause une manœuvre de recul en bordure d’un fossé qui a entraîné le renversement du tracteur à gazon.

Le tracteur bascule et coince mortellement le travailleur

Le jour de l’accident, M. Escaremo-Hernandez effectuait la tonte du gazon sur le terrain de l’entreprise. Pour ce faire, il conduisait un tracteur en position assise. Entre 15 h et 18 h, alors que le travailleur se trouvait en bordure d’un fossé, il a exécuté une manœuvre de recul qui lui a fait perdre le contrôle du tracteur à gazon. Le véhicule a alors basculé et s’est retrouvé à l’envers, au fond du fossé, coinçant le travailleur. Vers 18 h, un autre travailleur, qui sortait d’une serre, a aperçu le tracteur renversé au fond du fossé ainsi que M. Escaremo-Hernandez, qui se trouvait coincé en dessous, inconscient. Les services d’urgence ont été appelés sur les lieux de l’accident et le décès du travailleur a été constaté sur place.

Deux causes expliquent l’accident

L’enquête a permis à la CNESST de retenir deux causes pour expliquer l’accident. D’une part, le travailleur conduisant le tracteur à gazon a effectué une manœuvre de recul en bordure du fossé, a perdu le contrôle du tracteur et a basculé au fond du fossé. D’autre part, alors que le tracteur à gazon basculait, celui-ci a effectué une rotation de 180 °, pour se retrouver à l’envers au fond du fossé, coinçant mortellement le travailleur.

Les exigences de la CNESST

À la suite de l’accident, la CNESST a interdit la reprise des travaux de tonte de gazon sur les terrains de l’entreprise. La reprise des travaux a été autorisée par la CNESST le 19 juin 2017, après que l’employeur a produit une procédure de travail sécuritaire afin de contrôler les dangers liés à la tonte de gazon à l’aide d’un véhicule moteur en bordure de fossés.

Comment éviter un tel accident

La CNESST rappelle que tout employeur doit prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé et assurer la sécurité et l’intégrité de ses travailleurs. Il a également l’obligation de s’assurer que l’organisation du travail ainsi que les équipements, les méthodes et les techniques pour l’accomplir sont sécuritaires. L’employeur et les travailleurs doivent faire équipe pour repérer les dangers et mettre en place les moyens pour les éliminer ou les contrôler.

Pour en savoir plus sur la prévention des accidents liés au risque de renversement de tracteur, nous vous invitons à consulter le site Web de la CNESST, à http://bit.ly/1lPkeGq.