Normes du travail

Même le dimanche,  Noël et le Jour de l’an sont fériés!

Québec, le 19 décembre 2016

Cette année le 25 décembre et le 1er janvier tombent tous deux un dimanche. La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) désire informer les travailleurs de leurs droits en ce qui a trait aux jours fériés et rappeler aux employeurs leurs obligations en vertu des normes du travail.

Le 25 décembre et 1er janvier sont des jours fériés, chômés et payés pour tous les salariés du Québec, qu’ils travaillent à temps plein ou à temps partiel. La majorité des Québécois ont droit à un congé et à une indemnité. Quand le jour de Noël et le jour de l'An arrivent un dimanche, il faut savoir que :

  • pour le salarié habituellement en congé le dimanche, puisque le dimanche est déjà chômé pour lui, il n’aura pas droit à un congé compensatoire, mais son employeur devra obligatoirement lui verser une indemnité pour chacun des deux jours fériés. Cette indemnité est égale à 1/20 du salaire qu’il a gagné au cours des quatre semaines de paie précédant la semaine du congé.
  • il est possible qu’un salarié soit obligé de travailler à l’occasion de l’un de ces jours fériés, en raison des besoins de l’entreprise où il travaille. Dans ce cas, il a droit, en plus de son salaire pour les heures travaillées, à l’indemnité ou à un congé compensatoire, au choix de son employeur. Ce congé doit être pris dans les 3 semaines qui précèdent ou qui suivent le jour férié.

Si vous avez d’autres interrogations par rapport à vos droits et à cette situation particulière, consultez cette page : www.cnesst.gouv.qc.ca/jours-feries.

Vous pouvez aussi utiliser« MONCALCUL », un outil simple et pratique, qui aide à établir les montants auxquels un salarié a droit : www.cnesst.gouv.qc.ca/moncalcul.​​​​