Sécurité Premier emploi et Défi prévention jeunesse

La CNESST invite les écoles de l’Estrie à soumettre leurs projets d’éducation à la prévention

Sherbrooke, le 11 septembre 2017
Encore une fois cette année, dans le cadre de son programme Éducation à la prévention en milieu scolaire, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) invite les écoles de l’Estrie à soumettre des projets qui visent à sensibiliser les jeunes à l’importance de la prévention, tant dans leur premier emploi que dans la vie de tous les jours.

Un programme, deux objectifs

Dès le 18 septembre, les écoles secondaires, les centres de formation professionnelle et les cégeps pourront soumettre des projets pour le volet Sécurité Premier emploi. Ce volet vise à prévenir le accidents chez les jeunes dès leurs premières expériences sur le marché du travail, en les amenant à identifier les divers risques professionnels et à s’en protéger, ainsi qu’en les sensibilisant aux normes du travail et à l’équité salariale. À cette même date, les écoles primaires pourront soumettre des projets pour le volet Défi prévention jeunesse. Celui-ci vise à aider les jeunes à détecter les risques dans leurs activités quotidiennes par la réalisation de projets en milieu scolaire, les sensibilisant ainsi à l’importance de la prévention.

Une aide financière pour réaliser le projet

Des aides financières respectives de 300 $ ou de 100 $ permettront de réaliser les projets retenus pour le volet Sécurité Premier emploi et le volet Défi prévention jeunesse. Pour être admissible, le projet doit être lié à un premier emploi ou cibler un risque présent en milieu scolaire, en plus de susciter la participation active des élèves.

Comment participer?

Pour connaître tous les détails du programme et soumettre un projet : jeunesautravail.com/enseignants.

Quelques chiffres

Existant depuis 16 ans, le programme Éducation à la prévention en milieu scolaire mené par la CNESST porte ses fruits. Au cours de la dernière année scolaire uniquement, plus de 1 000 projets ont été réalisés par 258 858 jeunes, issus de 586 écoles du Québec. Puisqu’ils sont plus à risque de subir un accident du travail, les jeunes de 24 ans et moins demeurent une priorité pour la CNESST. Rappelons que, chaque jour, 28 jeunes sont blessés au travail. ​