Les jours fériés,
tout le monde y a droit

Visionner la capsule
​​ ​

Respecter les normes du travail, c'est juste normal.

Les normes du travail prévoient les huit jours fériés, chômés et payés suivants :

  • Le 1er janvier (jour de l'An);
  • Le Vendredi saint ou le lundi de Pâques, au choix de l'employeur;
  • Le lundi qui précède le 25 mai (fête des Patriotes);
  • Le 24 juin (Fête nationale);
  • Le 1er juillet (fête du Canada; si cette fête tombe un dimanche, le jour férié sera le 2 juillet);
  • Le 1er lundi de septembre (fête du Travail);
  • Le 2e lundi d'octobre (Action de grâce);
  • Le 25 décembre (jour de Noël).

La majorité des salariés ont droit à un congé payé pour chacun de ces jours fériés. Si un salarié doit travailler à l'occasion de l'un de ces jours fériés, son employeur doit :

  • Soit lui verser une indemnité en plus de son salaire pour la journée;
  • Soit lui donner une journée de congé.*

* On doit prendre ce congé dans les trois semaines qui précèdent ou qui suivent le jour férié en question. Mais dans le cas de la fête nationale, on doit prendre le congé le jour ouvrable qui précède le 24 juin, ou qui suit cette date.

Exemple

Le prochain jour férié tombe dimanche. Les dimanches, Simon ne travaille habituellement pas. Même s'il est en congé ce dimanche-là, Simon devra recevoir une indemnité pour ce jour férié. Son employeur n'aura cependant pas à lui donner un congé supplémentaire puisque Simon chôme déjà cette journée.

Pour en savoir plus sur les jours fériés et la fête nationale, consultez les pages suivantes :

​​​​​​​​​​​​​​​